top of page
Logo.png
Catherine St-Arnaud_by Sam Gaetz

« L’Adèle de la soprano Catherine St-Arnaud est un havre de beauté vocale...»

- La Chauve-Souris, Opéra de Québec

Emmanuel Bernier, Le Soleil

« La soprano Catherine St-Arnaud est une des vedettes de cette production. Vocalement et aussi par son jeu. Elle a toute une présence sur les planches dans le rôle de la soubrette Adèle.»

- La Chauve-Souris, Opéra de Québec

Yves Leclerc, Journal de Québec

« Catherine St-Arnaud était une Adèle impertinente, ambitieuse, et son agilité vocale fut mise en valeur dans le célèbre air « Pour un marquis » (« Mein Herr Marquis ») de l’acte II, ainsi que dans son duo [...] »

- La Chauve-Souris, Opéra de Québec

Irène Brisson, Revue L'Opéra

« Primo, la jolie et frivole fermière, Adina, s'amuse à faire monter les enchères de l'amour avec sa voix angélique, celle de la brillante Catherine St-Arnaud, soprano. »

- L'Elisir d'amore, Opéra de Québec

Winston McQuade, Le Culturel 2.0

1-kito-184.jpg

« Catherine St-Arnaud interprète brillamment le rôle d'Altisidore en jouant de sa voix pour marquer les nombreuses facettes du personnage qui s'irrite de ne pas réussir à séduire le chevalier. »

- Album « Don Quichotte chez la Duchesse », Ensemble Caprice

Judy-Anne Desrosiers, Revue L'Opéra

« Adina, la jeune fermière un peu blasée face à l’amour dont elle est l’objet, a trouvé en Catherine St-Arnaud une interprète de choix. Cette jeune soprano québécoise, que j’avais remarquée au Festival d’opéra de Québec en 2019 (Susanna, dans Les noces de Figaro) et en août dernier dans Les leçons de Maria Callas, a incarné avec grâce la coquette Adina qui est, on s’en rend vite compte, attirée malgré elle par Nemorino. Elle a montré tout son savoir-faire dans l’air joliment ciselé, Prendi, per me sei libero.» 

 

- L'Elisir d'amore, Opéra de Québec

Irène Brisson, Opera Canada

« Catherine Saint-Arnaud a elle aussi grandement impressionné par sa technique vocale. Elle a interprété avec brio tous les passages de gymnastique vocale compris dans le rôle d’Adina et s’est particulièrement démarquée dans la charmante barcarolle pour deux chantée lors des noces au deuxième acte. » 

 

- L'Elisir d'amore, Opéra de Québec

Laurence Gauvin, Revue l'Opéra

« Quant à la soprano Catherine St-Arnaud, elle se distingue tout au long de la soirée dans le rôle de Susanna. […] la jeune artiste est tout simplement éblouissante, tant au plan vocal - le timbre est aussi gracieux que chaleureux – qu’au plan dramatique – où elle incarne une Susanna enjouée et pétillante. Une véritable mozartienne émerge de cette production et mérite maintenant d’être vue et entendue dans ce rôle sur une grande scène.»

 

- Le nozze di Figaro, Festival d'opéra de Québec & Jeunesses musicale du Canada

Daniel Turp, Revue l'Opéra

Suivez-moi sur les médias sociaux ...

  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
  • TikTok
bottom of page